Alex Semin, une bonne acquisition pour le CH jusqu’à maintenant?

Semin #13

Semin #13

La carrière d’Alexander Semin a pris plusieurs directions, lui qui a débuté dans la LNH avec les Capitals de Washington en 2003-2004 en participant à 50 matchs, avant de retourner un an en Russie.

Il est revenu À Washington les 6 saisons suivantes pour produire à un rythme de 0.93 points par match, digne des joueurs de l’élite. Sa meilleure production a été 2009-2010 où il a eu une année de 84 points, dont 40 buts. Tout de même un exploit. Bien sur, il a évolué principalement avec un Ovechkin en pleine puissance, et un centre ultra-talentueux tel Nicklas Backstrom. Il signa par la suite un faramineux contrat avec les Hurricanes de la Caroline, d’une durée de 5 ans, contrat dont les Hurricanes ont mis fin cet été en le rachetant, grâce à une clause de la nouvelle convention collective. À sa première saison en Caroline, il eut du succès, avec 44 points en autant de matchs, saison écourtée par le lock-out. À sa troisième année en Caroline, ce fut laborieux, et il dût composer avec plusieurs blessures, qui le tenu à sa pire production de sa carrière, un maigre 19 points en 57 matchs. Dans les estrades, on commença à se demander si la carrière de Semin, à 31 ans, était bel et bien sur le déclin. C’est alors que le Directeur Gérant du CH, Marc Bergevin, lui offrit un contrat de un an, au prix modique de un million, afin de voir s’il a encore de quoi à offrir à une équipe de la LNH.

Sein célèbre son but contre Saint-Louis

Sein célèbre son but contre Saint-Louis

Depuis le début de cette saison 2015-2016, Semin a une production de 3 points en 8 matchs, rien d’enlevant qui ferait croire à une remontée de sa part. Il évolue principalement sur un trio pivoté par Alex Galchenyuk et Lars Eller, tous deux avec de nouvelles responsabilités chez le CH, « Galchy » étant muté pour la première fois de sa carrière professionnelle au centre, et Eller oeuvrant à l’aile gauche. Mais, plus loin que les chiffres, qu’est-ce que les statistiques nous disent des performances de Semin jusqu’à maintenant? Semin affiche un CF% de 53.98, le 7ième du club, avant Galchenyuk et e.a. PK.Subban, le CF% étant le nombre de tirs pour divisé par le nombre de tirs contre, un indicatif de possession de rondelle pour démontrer si son équipe est dominante lorsqu’il est sur la glace. On peut penser que l’entraineur Michel Therrien lui donne des minutes favorables, mais à voir son utilisation, il jouit de départs dans la zone offensive de 51.79%, rien de très avantageux. Le très réputé Andrew Berkshire, affirme que Semin est fin dernier de l’équipe afin de reprendre possession de la rondelle dans son propre territoire, à l’effet de 2.2 par matchs, tandis que la moyenne de l’équipe est de 4.2. Ce qui veut dire deux choses, soit Semin manque d’implication en zone défensive, soit il manque de vitesse afin d’aller chercher les rondelles. Certains experts pensent que ce puisse être un peu des deux.

Il est certes tôt afin de déduire de la qualité du jeu de Semin avec le CH en ce début de saison, les succès de l’équipe jetant un certain dogme de partisanerie à propos des performances individuelles de chacun, mais il permet tout au plus à l’organisation de compter sur quatre trios équilibrés, et capable de produire ou prendre le relai à chaque soir. Et ce, à un prix modique. Quel Alexander Semin aurons-nous droit, au buteur élite qu’il a été, ou celui qui en a pris pour son rhume la saison dernière en Caroline?

C’est à vous de juger!

ARVE Error: Not a valid thumbnail URL or Media ID given

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Alex Semin, une bonne acquisition pour le CH jusqu’à maintenant?"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
goldenbear
Invité
goldenbear
Je suis divisé concernant Semin. Comme tu le mentionnes, il est effectivement tôt pour juger de la qualité de son jeu. Cependant, un fait demeure, Semin n’a jamais été ce joueur que l’on pouvait associer au mot ardeur. J’ai toujours cru qu’il était préférable pour un entraîneur de freiner un joueur qui veut trop que de pousser un joueur qui ne veut pas assez. Semin s’inscrit selon moi dans la catégorie de joueurs dont la rigueur n’est pas sa tasse de thé. Il n’y a pas que le talent qui fait foi de tout, l’étique de travail a aussi sa… Continuez de lire »
Mathieu H.
Invité
Mathieu H.
Bon article. Semin, c’est un joueur très difficile à évaluer. Avec le même rendement, mais dans une autre équipe, on dirait de lui que c’est un jouer fini. Seulement, avec les Canadiens, il permet -comme vous le dites – de balancer les trios. Il donne une force de frappe non négligeable au 2e trio qui se fait encore imposer la deuxième meilleure paire de défense adverse. Toutefois, le trio déçoit un peu et quand les équipes adverses en viendront à la conclusion que le trio de Desharnais est plus dangereux qui celui de Galchy, ils leur imposeront la 3e paire… Continuez de lire »
wpDiscuz