DLB repêchage LNH 2017: Gabriel Vilardi, the real deal

Gabriel Vilardi

Gabriel Vilardi

Gabriel Vilardi a été tenu à l’écart par deux blessures cette saison, mais ça ne l’a pas empêché de progresser et demeurer un des meilleurs espoirs disponibles.

Gabriel Vilardi

2016-17 Windsor Spitfires (OHL) #13

Né: le 16 août 1999, à Kingston (ON)

Gabarit: 6’2″ 193 livres

Position: AG/C (droitier)

Gabriel Vilardi a gradué du hockey mineur avec les Voyageurs du CIHA Midget AAA, un système Académique Canadien où il a maintenu une production de 39 points, 18 buts en 21 matchs, ce qui lui a valut d’être sélectionné 2e au repêchage de la OHL en 2015 par les Spitfires de Windsor.

À sa première saison avec les Spitfires, il a bien fait avec 17 buts, 38 points en 62 matchs. Durant la dernière saison morte, il aurait évolué pour les moins de 18 ans (CANU18) ainsi qu’au Ivan Hlinka, mais a été tenu à l’écart dû à une blessure au genou subi durant le camp du Hlinka lors d’une collision avec Rasmussen. Cette blessure lui fit rater 5 matchs au début de la saison, et par la suite nous montra qu’il en était aucunement affecté avec 23 points à ses 16 premiers matchs. Une appendicite le tenu encore une fois à l’écart et à son retour il continua de produire au même rythme.

Fait important pour le repêchage est qu’il est de 11 mois le benjamin de Nolan Patrick, le numéro un de cette cuvée.

Gabriel Vilardi

Gabriel Vilardi

Vilardi possède une vision du jeu hors norme (A+) et un excellent hockey IQ (A+). Son talent offensif se décrit par une forte possession de rondelle, ainsi qu’un maniement élite qu’on pourrait comparer à un Claude Giroux. Son sens de l’anticipation, lui permet d’être un jeu à l’avant de ses adversaires et compense largement pour son manque de vitesse. Sa rapidité d’exécution l’aide aussi à se démarquer et créer des occasions de marquer.

Il détient un excellent lancer frappé, précis et puissant, qu’il pourrait utiliser plus souvent. Ses qualités de passeurs sont tout aussi bonnes que celles de buteur. C’est grâce à son physique déjà imposant qu’il est capable de travailler le long des bandes et se frayer un chemin en zone offensive. Son jeu défensif est à point, on le voit souvent être un des premiers à se replier et aider les défenseurs. Il est utilisé par son entraineur sur les désavantages numériques, preuve qu’on lui fait confiance dans cet aspect de son jeu.

Gabriel Vilardi est un joueur excitant à voir évoluer, et un de mes favoris pour la cuvée 2017. Je ne serais aucunement surpris qu’il devienne un pilier pour l’équipe qui le choisira dans la LNH. Et le fait qu’il soit encore aussi jeune lui permet de prendre de la maturité physique et aider son potentiel déjà très intéressant. DLB le classe dans le Top5, pas très loin des deux premiers, Nolan Patrick et Elias Pettersson!

***************************************

Potentiel offensif LNH: 30 buts 30 passes

Position dans la LNH: centre #1

Joueur comparable: Mark Stone

Classement DLB: 7e rang

***************************************

 

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "DLB repêchage LNH 2017: Gabriel Vilardi, the real deal"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
spritzer
Invité
spritzer

Windsor m’a l’air d’une équipe intéressante à suivre. C’est bien eux qui organisent la coupe Memorial cette année?

wpDiscuz