DLB repêchage LNH 2017: Joshua Norris, le secret le mieux gardé du NTDP18

Joshua Norris

Joshua Norris

Joshua Norris démontre une belle progression cette saison, ses exploits passent subtilement inaperçus dans l’excellent programme de développement Américain des moins de 18 ans.

Joshua Norris

2016-17 NTDP18 (#14)

Né: le 5 mai 1999 à Oxford, au Michigan (USA)

Gabarit: 6’1 192 livres

Position: centre (gaucher)

Norris est né au Michigan. il fit ses premiers coups de patins en Allemagne alors que son père y évoluait pour la Deutsche Eishockey Liga. Sa première année avec le NTDP17 fut modeste. Cette saison sa production a augmenté au rythme d’un point par match, certes aidé en évoluant avec l’excellent Brady Tkachuk (2018) assurément un choix Top 5 l’an prochain, sauf que Norris ne semble pas trop avoir de difficultés à suivre le rythme, tout le contraire!

L’équipe du NTDP domine outrageusement cette saison après un début difficile. Depuis le mois de novembre ils sont quasiment imbattables, et Norris n’est pas étranger à leur succès.

Il s’est engagé à continuer sa progression l’an prochain avec l’université du Michigan sous les ordres du réputé Red Berenson.

Joshua Norris

Joshua Norris

Le talent de Norris se décrit d’une bonne vision du jeu (A) et un bon hockey IQ (A). Il est un joueur cérébral avec une très bonne éthique de travail. Il « pense » le jeu rapidement ce qui lui permet de se positionner aux bons endroits. Avec un coup de patin fluide, il n’a pas de difficultés à se diriger là où il désire se trouver sur la glace.

Il possède de bonnes mains, qui lui permet d’utiliser sa grande créativité à bon escient. Son lancer des poignets est précis et décoché avec rapidité. Son lancer frappé, qu’il utilise à la pointe lors des avantages numériques, peut être amélioré.

Défensivement il est impliqué et responsable. Il n’est pas utilisé lors des désavantages toutefois. Il a grandement amélioré la qualité de ses mises au jeu toutefois c’est encore une de ses faiblesses. Physiquement il n’a pas peur de s’impliquer et il travaille bien le long des bandes. Il aime foncer au filet adverse, et ne craint aucunement l’adversité.

Joshua Norris, avec son nom, aurait fort probablement plus d’attention s’il était défenseur. Ce manque d’attention nuira sûrement à son rang de sélection, mais pas à son jeu qui lui mérite d’être classé en milieu de première ronde.

Il aura besoin d’une année à l’université, et d’une autre dans la AHL afin de prendre de la maturité physique. Joshua fera son cheminement tranquillement, jusqu’au jour où on se demandera pourquoi il fut repêché aussi tard!

*********************************************

Production offensive dans la LNH: 26 buts 34 passes

Projection dans la LNH: centre #1

Joueur comparable: Dylan Larkin

Certitude d’atteindre la LNH: 75%

Forces: coup de patin, créativité, vision du jeu

Faiblesses: mises au jeu, lancer frappé

Note offensive: 4/5

Note défensive: 3/5

Classement DLB: 14e rang

********************************************

Josh Norris 1 but 2 passes

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz