German Rubstov, le Datsyuk des pauvres

German Rubstov

German Rubstov

German Rubstov, ce jeune Russe de 17 ans, a des airs de Pavel Datsyuk, avec un physique plus imposant.

Rubstov, né le 27 juin 1998 à Chekov Moscou, éligible au prochain repêchage de la LNH, s’est démontré lors des derniers Championnats du Monde junior des moins de 19 ans (WJAC-19) afin d’aider son pays a dénicher la médaille d’argent, après une finale contre le Canada. Durant ce tournoi, Rubstov a produit 6 points dont 2 buts en 4 matchs, en évoluant avec Artur Kayumov, Michail Maltsev et ilya Avramenko, trois noms à retenir au prochain repêchage. Avec l’équipe nationale Russe des moins de 18 ans cette année, dans la ligue MHL, sa production est excellente, avec 26 points, et 12 buts en 28 matchs. Pour ceux qui ont pu le suivre, Il a eu un bon tournoi au Hlinka Mémorial avec 4 points en 5 matchs. Rubstov a démontré des qualités de leadership certaines qui aideront ce jeune espoir a percer dans les ligues professionnelles.

German Rubstov

German Rubstov

Ce jeune Russe à qui on compare à Pavel Datsyuk, possède les meilleures mains du prochain repêchage. Avec sa nombreuse panoplie de feintes, il peut déjouer avec une facilité déconcertante les joueurs adverses. Son coup de patin est rapide, et avec quelques enjambées, il accélère sans trop d’efforts pour dépasser son couvreur. Rubstov est un travailleur acharné, et ce dans les deux zones de la patinoire. Il est patient avec la rondelle, et ne précipite jamais son jeu. Sa protection de rondelle est excellente, et il trouve avec aisance ses coéquipiers en position de marquer. Avec un physique de 6’2″ et 175 livres, il est déjà développé pour son âge mais devra ajouter du muscle afin de pouvoir affronter les rigueurs de la LNH. Il peut jouer contre des joueurs robustes, mais ce n’est pas sa qualité première. Travaillant sur l’échec-avant, il aime couper les passes des attaquants adverses, et s’approprier la rondelle. Il est avant tout un fabricant de jeux, mais quand il a la chance de lancer au but, son tir est précis et puissant, quoique ce n’est pas sa force. Sa moyenne de lancers au but est de 2.2 par match avec son club Russe des moins de 18 ans cette saison. Sa vision du jeu et IQ hockey est élevée, et l’aidera sûrement à compenser les quelques failles qu’il a dans son jeu, comme par exemple son inefficacité dans le cercle des mises au jeu et son manque d’implication physique.

Le style de jeu de Rubstov est typique aux joueurs Russes, plus axé Est-Ouest dans ses déplacements. Sur ce point, il devra s’adapter à celui de la LNH. Il a le talent, et les outils pour avoir une belle carrière, cependant, je m’intrigue quant à sa capacité de devenir un centre numéro un. Je le vois plutôt comme 2e centre, limite premier. Tout dépendra de sa progression durant les deux prochaines années, mais une chose certaine, il deviendra une commodité recherchée au prochain repêchage. Au début de la saison, les experts le voyaient sortir en 2e ronde, maintenant, il s’approche du Top 10 de la première ronde. L’équipe qui pourra le dénicher vers les dix, douze premiers choix, aura un excellent rapport qualité/prix, et fort probablement le joyaux caché de ce repêchage!

**************

Production offensive d’ici 3 ans: 22 buts et 47 points

Joueur comparable: Alexander Barkov

Production dans la LNH: Centre #1

**************

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz