L’électrisant Clayton Keller

Clayton Keller #18

Clayton Keller #18

L’équipe qui osera repêcher Clayton Keller dans les dix premiers aura une heureuse surprise entre les mains.

Clayton Keller, né à Swansea en Illinois USA, le 29 juillet 1998, a fait sa marque jusqu’à maintenant dans le système de développement Américain, le USDP, celui qui nous a amené les excellents Patrick Kane, James Van Riemsdijk, Kevin Shatterkirk et bien d’autres. Keller a bien fait avec le USDP17 l’an dernier comme le démontre une fiche de 59 points dont 25 buts en 45 matchs, ce qui lui donna l’opportunité de terminer la saison et progresser avec le USDP18. En 16 matchs avec son nouveau club, il eut une performance de 23 points en 16 matchs. Pas mal pour une recrue qui arriva en milieu de saison dans une équipe déjà dominante au centre, avec les Auston Matthews, Jeremy Bracco et Jack Roslovic. Il eu aussi une contribution importante pour l’équipe des US18 afin de remporter la médaille d’or à Zug/Luzerne en Suisse, jumelé à Jeremy Bracco et Colin White, et termina le championnat avec 9 points en 7 matchs.

Cette saison, il brûle la USDP18 avec une performance magistrale de 82 points, 26 buts en 46 matchs, en oeuvrant avec son coéquipier buteur et ami de longue date, Kieffer Bellows. S’il continue sur cette lancée, il pourrait bien éclipser le record de Auston Matthews, qui a été accomplit l’an dernier avec 117 points, maintenant le record de la ligue.

Clayton Keller s’est déjà commis l’an prochain avec les excellents Terriers de l’Université de Boston, où il rejoindra une équipe favorite composée de Kieffer Bellows, Dante Fabbro (un de mes défenseurs préférés de ce repêchage 2016) , le défenseur Chad Krys, et le gardien Jake Oettinger, sous les ordres de l’excellent entraineur Quinn. Il  y restera vraisemblablement 2 ans avant de pouvoir faire le saut dans la LNH.

Clayton Keller #18

Clayton Keller #18

Quand on le voit jouer pour la première fois, on remarque facilement l’énorme talent du jeune Keller. Avec son style électrisant, il n’échappe à la vue de personne. Son maniement de rondelle est tout simplement phénoménal, ses jeux de feintes déconcertantes, et une rapidité, surtout sa façon de changer de vitesse et direction, lui permet de mêler facilement ses adversaires. Il est partout sur la glace, et toujours à la bonne position. Il possède une vision de jeu et un IQ hockey digne des meilleurs joueurs, et on s’étonne souvent de la manière dont il arrive à compléter ses jeux. Avec le USDP18, il complète un duo dominant avec Kieffer Bellows, un de mes grands favoris de ce repêchage, ayant été un grand partisan de son père, Brian. Keller est avant tout un fabricant de jeu, mais est capable de compter avec un tir des poignets rapide et précis. Son tir du revers est un de ses grands atouts.

Plusieurs équipes seront prudentes à choisir ce centre de 5’10 » et 169 livres, mais si vous voulez un risque qui puisse rapporter beaucoup, Clayton Keller est ce nom. Et je dirais même, potentiellement un joueur de franchise pour l’équipe avec qui il évoluera. Mention d’emblée à nos toujours très pertinents blogueurs « saprebleu » et « benoitb » qui ont été ceux à me parler de ce joueur!

****************

Potentiel offensif d’ici 3 ans: 14 buts, 32 points

Joueur comparable: Claude Giroux

Projection dans la LNH: Centre élite

****************

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "L’électrisant Clayton Keller"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
Mikel
Invité
Mikel

Les Remparts sont en pleine reconstruction, les Huskies mènent la ligue au classement général et veulent se rendre jusqu’à la coupe memorial.

Les Huskies ont fait plusieurs échanges pour avoir du  » punch  » à l’attaque et voulaient renforcir aussi la défensive. Ils ont échangé du futur ( Louis-Filip Côté ) pour l’immédiat en obtenant des Remparts Nikolas Brouillard 20 ans, un des meilleurs défenseurs de la ligue.

http://www.lafrontiere.ca/sports/hockey/2016/1/6/louis-filip-cote-complete-l-echange-nikolas-brouillard.html

Mikel
Invité
Mikel

Paul, en ce qui concerne Samuel Girard, il a surement connu un bon match défensif, puisque je ne l’ai pratiquement pas remarqué hier!

Celui qui a encore impressionné, ce fut Beauvillier avec un but tôt dans le match et un 2e tôt en 3e période.

Mikel
Invité
Mikel

Louis-Filip Côté a montré de belles séquences offensives avec un très bon maniement de la rondelle, de bonnes passes, ( il a eu une passe sur le premier but des Remparts ) et rapide pour se rendre en zone offensive.

Par contre, il devra travailler sur ses batailles à un contre un, il semble encore impressionné par les joueurs adverses plus vieux et plus gros. Pourtant, il mesure 6′ sur 174 livres, il va probablement grandir un peu et prendre du poids.

micejoki
Invité
micejoki

Je pourrais te parler de Girard étant de Shawinigan et j’ai mes billets de saison pour les Cataractes… Mais comme mes messages ne semblent pas passer…

Mikel
Invité
Mikel

Paul, tu as Samuel Girard dans ton top 10 et Shawinigan joue justement contre les Remparts cet PM ET matv à Québec présente le match!

Et Timashov, un ancien Remparts, joue pour Shawinigan.

Le jeune de 16 ans, Louis-Filip Côté joue sur le premier trio des Remparts.

OUPS, avantage numérique pour Shawinigan et but de l’excellent Beauvillier…misère….
Les Remparts ont 5 ou 6 16 ans dans l’alignement.

Mathieu
Invité
Mathieu

Paul, un top 10 sur les défenseurs du prochain repêchage? J’avoue que j’ai un gros faible pour Samuel Girard de Shawinigan! 2eme saison en LHJMQ, déjà dominant, 2eme défenseur au niveau des points dans toute la ligue canadienne, mais j’ai peur que son gabarit ne fasse qu’il soit boudé par nombre d’équipes. Mais niveau vision, patinage, passe c’est tout un talent, oserais tu le comparer à Letang? ;-)

wpDiscuz