Leon Draisaitl saura t-il élever son jeu d’un cran sans Connor MacDavid?

Unknown

Draisaitl #29

 

Il s’agit de la première saison complète dans la ligue Nationale pour le jeune Draisaitl, d’origine Allemande, selectionné 3e au total au repêchage de 2014.

On semble souvent l’oublier dans les conversations, car il ne fut pas un tout premier choix comme les RNH, Yakupov et McDavid. Rien ne dit par contre qu’il n’aura pas un aussi grand impact pour les Oilers que ces derniers, quoiqu’il soit difficile d’atteindre le niveau d’excellence d’un McDavid, un talent générationnel, il faut maintenant l’avouer. Draisaitl se caractérise par un joueur avec des mains très habiles, une vitesse d’exécution plus élevée que la normale, et un physique déjà prêt pour affronter les rigueurs de la LNH. Sa vitesse sur patins n’est pas excellente, mais il compense largement par sa vision du jeu, et un excellent instinct offensif. On a pu constater qu’il formait un duo redoutable avec McDavid, avant la blessure qui tiendra le centre numéro des Oilers hors du jeu pour une période indéterminée. Draisaitl est selon moi un joueur complémentaire qui bénéficiera de la présence d’un joueur tel MacDavid, et non quelqu’un sur qui on doit compter pour mener la parade, sans toutefois dire qu’il ne deviendra pas un joueur avec qui les Oilers formeront une attaque explosive. En termes de possession de rondelle, Draisaitl est premier chez les Oilers, avec un pourcentage Corsi (CF%) de 57.50 tandis que celui de McDavid se situe à 51.59. À noter que celui du nouveau défenseur Brandon Davidson se situe à 52.50, ce qui est excellent. Draisaitl est bien protégé par son entraineur McLellan en l’envoyant à une moyenne de 70% en zone adverse, ce qui démontre qu’il doit probablement encore travailler sur son jeu défensif, quoiqu’il soit intelligent d’utiliser un talent offensif là où il se doit.

Draisaitl

Draisaitl

Son temps de glace est en moyenne 19:29 par match, ce qui est déjà élevé, et son temps sur l’avantage numérique de 3:29 par match. Son instinct offensif lui sert particulièrement bien lors des unités spéciales, jumelé principalement à Nugent-Hopkins, Taylor Hall et Edward Purcell. Il détient par contre un pourcentage d’efficacité de 30% sur ses lancers, ce qui veut dire qu’il y a lieu à une correction négative de sa production. Sinon, on peut aussi penser qu’en évoluant aux côtés d’un joueur tel McDavid, la chance est souvent crée par son énorme talent. C’est à voir comment Draisaitl saura s’adapter dans un nouveau rôle, sans McDavid, et continuer d’avoir du succès, tout comme les Oilers d’ailleurs.

Il est trop tôt pour en tirer des conclusions, on en aura une meilleure idée lors du temps des fêtes.

*********

DLB estime le potentiel de Draisaitl d’ici 3 ans: 35 buts et 75 points.

Comparable: Logan Couture

Un moment qu’on verra fréquemment chez les Oilers.

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz