Luke Kunin, le sous-estimé

Luke Kunin

Luke Kunin

Luke Kunin n’apparait pas dans le Top 10 de la liste de recrutement pour le prochain repêchage de la LNH, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas mérité sa place pour autant.

Luke Kunin, 6′ et 196 livres, ailier gauche/centre, un droitier, est née le 24 décembre 1997 à Chesterfield au Missouri. Il a grandit dans le système Américain de St-Louis, avec son grand ami et futur choix Top 5 Matthew Tkachuk. À l’âge de 6 ans, Kunin a été diagnostiqué avec le diabète Type 1, et cela ne l’a jamais empêché de poursuivre son rêve de jouer au hockey. Il s’est développé en 2013-14 et 2014-15 dans le USNTDP, le programme Américain et a terminé avec une fiche de 80 points en 113 matchs dont 47 buts. Certains matchs, il était le deuxième meilleur attaquant de son club après l’excellent Auston Matthews, ce qui est peu dire quand on sait que cette formation comprenait de nombreux joueurs de qualité dont Jack Roslovic, Matthew Tkachuk, Colin White, Jeremy Bracco et Christian Fischer, entre autres. Cette saison, à sa première avec les Badgers de l’Université du Wisconsin, dans le Big10, il a terminé avec une excellente production de 18 buts et 31 points, ses 18 buts le plaçant 2e dans l’histoire des Badgers comme recrue de 18 ans, après les 28 de Dany Heatley en 1999-2000. Seulement Kyle Connor (30) et Brock Boeser (25) ont eu plus de buts que lui cette saison comme recrues. Son entraineur, Mike Eaves, l’inclu parmi des joueurs tels que Joe Pavelski et Kyle Turris quand il parle de la qualité de son talent.

Luke Kunin

Luke Kunin

Le talent de Kunin se décrit avant tout par sa vision du jeu, et un excellent hockey IQ. Son caractère et sa combativité font de lui un grand compétiteur. Il est reconnu, et affirme lui-même être un de ses buts, vouloir contribuer quand les enjeux sont élevés. Sept de ses buts ont donné l’avance à son club, et sept de ses buts ont ramené son club dans le match. De ses 13 passes, huit l’ont été pour ramener son club dans le match et un pour leur donner la victoire. On pourrait facilement l’appeler Capitaine Clutch!

Son principal atout est son lancer qu’il décoche rapidement, et avec précision. Il prend plusieurs lancers au filet, son plus haut nombre étant 11 dans un match. Quoiqu’il n’est pas reconnu pour avoir le meilleur coup de patin, il compense largement par sa vision et son sens de l’anticipation. Il a une facilité à lire les défenseurs adverses et connaitre leurs points faibles. Il prend énormément de fierté à travailler fort dans les deux sens de la patinoire, et il n’acceptera jamais de relâche dans son jeu. Son éthique de travail est irréprochable, ainsi que son attitude hors glace. Il ne recule aucunement devant le jeu robuste, ce qui lui donne une présence toujours contraignante pour l’adversaire.

Luke Kunin devrait sortir entre le 15e et le 20e choix, ce qui donnerait à sa future équipe un excellent rapport qualité/prix. Il est selon ce que j’ai pu voir de ce joueur, un futur Top 6, car même s’il a encore des carences dans son jeu, je ne crains aucunement pour lui de la façon dont il se comporte et les sacrifices qu’il fait pour s’y rendre. On a qu’à penser de la façon dont il a surmonté son plus grand obstacle, le diabète, et on se dit que le jeune Kunin a suffisamment de caractère pour améliorer ses faiblesses. DLB le classe entre le 10e et le 15 rang, un futur ailier de puissance!

********************

Production offensive d’ici 3 ans: 17 buts 32 points

Joueur comparable: Ryan Kesler

Production dans la LNH: Top 6

 

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz