McDavid, le prochain Crosby, ou dans la foulée de MacKinnon?

images

McDavid #97

 

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle saison dans la LNH débutera le 7 octobre, et tous les yeux seront rivés sur la nouvelle merveille et tout premier choix du repêchage en 2015, le jeune de 18 ans, Connor McDavid. Certains l’appellent déjà un Dieu, d’autres sont plus conservateurs face aux attentes placés sur lui.

Ce jeune phénomène qui a acquis le statut de joueur exceptionnel au repêchage de la ligue Junior de l’Ontario, le 3e seulement à avoir ce titre après Tavares et Ekblad, a commencé sa carrière semi-professionnelle à l’âge de 15 ans, pour compléter une saisons de 63 matchs et 66 points. La saison dernière avec les Erie Otters, éprouvé par plusieurs blessures, il boucla avec 120 points en seulement 47 matchs, une moyenne de 2,55 points par match. Tout cela en évoluant avec des joueurs de trio tels Nicholas Baptiste et Remi Eli, qui ne deviendront certes pas de futures vedettes. Un fait à mentionner. Durant les séries, il continua de produire à un rythme de 49 points en 20 matchs.

À titre de comparaisons, prenons la carrière de Crosby, qui lui entreprit sa carrière Junior à Rimouski, à l’âge de 16 ans. Sa première saison, il eut déjà 135 points, en 59 matchs, et sa 2e et dernière avec l’Océanic, un ronflant 168 points en 62 matchs. Une moyenne de 2.70 points par match. Durant ses dernières séries dans le junior, il boucla avec 31 points en 13 matchs. Un fait difficile à battre, sauf si on s’appelle Mario « The Great », qui en fit 282 en 70 matchs. Mais on parle ici d’une autre génération…

MacKinnon lui, fit 75 points en 44 matchs à sa dernière saison junior, après avoir été régulièrement blessé. Sa première saison dans la LNH, celui qu’on donna le titre de prochaine merveille de la LNH, conclut avec un total convaincant de 63 points en 82 matchs, mais dû se contenter d’une 2e saison plus modeste, ayant subit une fracture au pied qui le tenu une grande partie de la saison à l’écart.

Tout ça pour nous demander, que devons nous nous attendre d’une première saison de McDavid ? Il évoluera invraisemblablement sur le premier trio des Oilers, avec Hall à sa gauche, et nul autre que Teddy Purcell à sa droite, un vétéran qui se voit offrir un billet de loterie. Les Oilers ont redressé leur organisation cet été, organisation qui était plutôt moribonde ces dernières années, et ont placés leurs pions en fonction d’une future Coupe Stanley, pas encore cette saison nous sommes d’accord, celle qui devrait être leur 6ième, après en avoir gagné 5 durant l’ère Gretzky, Kurri, Messier, Coffey, Anderson et cie. L’édition actuelle a eu l’avantage d’avoir choisit tout premier au repêchage, les 4 !!! dernières années, et les Hall, Nuge, Yakupov et autres ont pris du galon. Ils comptent aussi sur quelques joueurs d’expériences, tels Benoit Pouliot, Andre Sekeraj, acquit cet été comme agent libre avec le but de renforcer une défensive inexpérimentée, et quelques autres vétérans dans des rôles de soutien.

images-1

Crosby, « The next one », à sa première saison enfila 39 buts et 63 aides en 81 matchs, en évoluant avec Danius Zubrus et Colby Armstrong, toutefois derrière le premier centre des Penguins, le Grand Mario Lemieux. À sa 2e saison, il la boucla avec 120 points en 79 matchs.

Dure commande pour McDavid d’arriver avec autant d’attentes, il aura certes le joueur de centre Ryan Nugent Hopkins pour affronter les trios adverses plus coriaces, mais pour un jeune de 18 ans, la nouvelle LNH est devenue plus rapide, et physique. Avec un talent phénoménal, et une vision du jeu hors-pair, il sera en mesure de se démarquer tôt dans sa carrière, mais je ne vois pas en lui les aptitudes pour déjà le placer dans une même lignée que les Crosby, Gretzky et Lemieux. J’entrevois une première saison de 60-65 points, une trentaine de buts, tout dépendant des blessures, ce qui serait fort intéressant. Et je vois McDavid comme un joueur d’un point et demi par match, et dans son apogée, peut-être 140 points? S’il répond à ses attentes, deviendra t-il le joueur le plus électrisant depuis Mario Lemieux?

 

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
wpDiscuz