Michael McLeod, du talent et de l’énergie

McLeod

McLeod

Le jeune McLeod ne cessera de vous impressionner par sa fougue et sa vitesse.

Michael McLeod, qui a été repêché 5e dans la OHL en 2014, vient d’une famille de hockey, tout comme les Suter, Staal et Strome. Son frère ainé Matt évolue dans la NCAA avec le Cansius College et Ryan, le cadet, s’aligne pour suivre les pas de Michael, dans la OHL, et évolue aussi avec les Stealheads. Ils viennent du même patelin au Mississauga que le frères Strome, Ryan et Dylan, avec qui ils jouaient au hockey dans la rue. Michael, à ses 16 ans dans le Midget AAA avec les Malboros de Toronto, a mené les siens à la médaille d’or au championnat de fin d’année, composé de 20 clubs sélects, avec une production de 11 points en 7 matchs, dont 7 buts. Il fut nommé MVP du tournoi, pour rejoindre les anciens gagnants de la trempe tels Sam Gagner (2005), Steven Stamkos (2006), Sean Monahan (2010) et Connor McDavid (2012). Les quatre dernières années avec les Malboros, il eut comme entraineur l’ancien défenseur Paul Coffey, qui lui a inculqué nombre de conseils afin de pouvoir réaliser son rêve dans la LNH. À ses débuts  junior, il se distingua en terminant 4e compteur d’équipe Canada dans le tournoi Ivan Hlinka, équipe qui décrocha la médaille d’or. Ses débuts dans la OHL fut modestes, quoiqu’il joua pour une équipe de bas de classement. Vers la fin de l’année, il reçut plus de responsabilités en devenant le 2e centre de l’équipe. Jusqu’à présent, avec les Mississauga Steelheads, il présente une fiche de 56 points et 19 buts en 55 matchs, une production raisonnable, mais non digne de son potentiel.

McLeod

McLeod

Le talent de Michael McLeod se caractérise par sa fougue, et son dynamisme. Un bon gabarit avec ses 6’2″ et 185 livres, il n’est pas reconnu pour jouer physiquement. Il possède d’excellentes mains, et un jeu de feintes impressionnant. Son lancer des poignets est fort et précis. Sa vision et hockey IQ sont très élevés. Il est un des plus rapides joueurs de la CHL, et on le remarque par son positionnement en zone offensive. Son jeu défensif reste à travailler, mais il s’est nettement amélioré cette saison, en évoluant avec l’excellent Alex Nylander et Nathan Bastian. On pourrait dire que McLeod ne connait qu’une vitesse, et c’est à fond de train, et son désir de compétitionner est élevé. Ses passes sont quelques fois un peu molles, mais précises, et bien pensées. Je doute toutefois que la majorité de ses feintes puissent réussir dans la LNH, mais il aura certainement une couple d’années afin de travailler sur son jeu avant de monter d’échelon (LNH). Pour ce qui est de son futur rang de sélection, je prendrais son coéquipier Nylander avant McLeod, ce premier ayant selon moi un talent offensif plus élevé. Je pense que le jeune McLeod détient les atouts afin de devenir un Top 10 au prochain repêchage, et certaines agences de recrutement le placent même 5e (ISS). Pour moi, s’il tombe vers le 8e rang, il sera un très bon choix pour l’équipe qui prononcera son nom. J’ai des doutes quant à son potentiel de devenir un premier centre dans la LNH, mais il sera certainement un excellent deuxième!

************

Potentiel offensif d’ici 3 ans: 14 buts, 33 points.

Joueur comparable: Mark Scheifele, avec plus de vitesse et fougue.

Projection dans la LNH: Centre #2 possiblement #1

************

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Michael McLeod, du talent et de l’énergie"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
Mikel
Invité
Mikel
Spritzer, je suis aussi un ignorant mais comme toi, je cherche, je cherche…et je vais essayer de donner une réponse pourquoi Dubois possède de meilleure statistique que McLeod en terme de points. Mes références sont les sites de l’OHL et la LHJMQ. Selon les statistiques, l’OHL dans l’ensemble de la ligue possède de meilleur gardien de but que la LHJMQ. Dans l’OHL, il y a 13 gardiens qui ont des % d’arrêt entre 0,902 et 0,920 et ses 13 gardiens ont une moyenne de 2250 minutes en jeu. La LHJMQ a 5 gardiens de but avec un % d’arrêt entre… Continuez de lire »
spritzer
Invité
spritzer

Mikel

Ce n’est pas non plus comme si les stats de la LHJMQ étaient gonflées par rapport à l’OHL. Si tu regardes la liste des meilleurs compteurs des deux ligues, les chiffres sont pas mal semblables dans les dernières années. Les meilleurs au Québec ne font pas 160 pts contre, disons, 110 en Ontario. Alors pourquoi Dubois a 40% ou 50% plus de pts que McLeod?

C’est un ignorant qui se questionne… ;)

Mikel
Invité
Mikel
Salut Spritzer Pour ta première observation, évidemment, je n’ai pas de réponse puisque je découvre ces deux joueurs en raison du blogue à Paul. En ce qui concerne la différence entre les ligues, je me suis fié au gagnant annuel de la Coup Mémoriale sur wikipedia. Depuis 1983 à aujourd’hui, la WHL domine avec 16 conquêtes de la coupe, l’OHL avec 10 et la LHJMQ avec 7. Par contre, la LHJMQ s’améliore depuis 1996 avec 7 conquête de la Coupe Mémoriale, le même nombre que la WHL et 6 conquêtes pour l’OHL. Je ne sais pas vraiment si c’est une… Continuez de lire »
spritzer
Invité
spritzer

Si je compare la vidéo de McLeod à celle de Dubois, McLeod me semble posséder plus d’habiletés offensives que Dubois.

Maintenant comment on explique les 82 pts de Dubois par rapport aux 56 de McLeod? La différence de ligue, l’utilisation, la qualité des équipes? As-tu une explication mon cher Paul?

Mikel
Invité
Mikel
Paul, j’ai retenu que le jeune McLeod possède un bon gabarit, qu’il est rapide, fougueux et dynamique. Aussi qu’il a de bonnes feintes et un bon lancer mais il n’est pas reconnu pour son jeu physique. C’est là, il me semble, qu’il devra s’améliorer s’il veut jouer dans la LNH un jour. Sans tomber dans la robustesse, il devra s’imposer physiquement pour protéger la rondelle surtout en zone offensive. Remarque que je ne l’ai jamais vu jouer mais il semble beaucoup se fier à son talent puisqu’il est plus rapide et possède plus de feintes que la moyenne. Donc dans… Continuez de lire »
wpDiscuz