Repêchage LNH 2016: Victor Mete, défenseur offensif

Victor Mete

Victor Mete #98

Victor Mete, choisi en 4e ronde (100e au total) par le Canadien de Montréal au repêchage de 2016, constituera un bon coup, s’il continue de prendre de la maturité physique.

Victor Mete

2015-16 Knights de London (OHL) #98

Né: le 7 juin 1998, à Woodbridge Ontario

Gabarit: 5’10 » 174 livres

Position: défenseur gaucher

Victor Mete est un produit du Junior de Toronto, Midget AAA, équipe qui nous a aussi amené le jeune Jakob Chychrun, lui choisi par les Coyotes de l’Arizona au 16e rang. Mete a été repêché au 8e rang de la OHL, par le Owen Sound, et fut aussitôt transigé au Knights de London pour un total de 6 choix au repêchage, car il ne voulait pas évoluer avec la faible équipe de Owen. À sa saison recrue avec les Knights, il surpassa les attentes avec 23 points, et fut élu sur la deuxième équipe des recrues. À sa deuxième saison, il produisit un total de 38 points, et un fort différentiel de +53, quoiqu’en évoluant avec une équipe dominante offensivement. Il fut aussi détenteur d’une médaille d’or en 2015-16 pour le Canada pour les moins de 18 ans au tournoi Ivan Hlinka, avec une passe en 4 matchs.

Victor Mete

Victor Mete

Lorsqu’on voit évoluer Victor Mete, il est difficile de ne pas être impressionné par sa grande vitesse, et rapidité d’exécution. Je dirais même qu’il est probablement un des meilleurs patineurs de la cuvée 2016. Le seul hic dans son cas, est son petit gabarit, qui l’empêche de gagner ses batailles le long des bandes contre des joueurs plus costaud. Il compense par sa vitesse, et sa facilité à diriger les joueurs adverses à l’extérieur du centre de la glace. Avec un fort hockey IQ, et une vision du jeu offensive hors-pair, il aime transporter la rondelle en zone offensive, et sait surtout trouver le juste moment pour le faire. Sa première passe est rarement manquée, et il aide énormément la relance de son équipe offensivement. Sur l’avantage numérique, il contrôle le jeu avec aisance, ne se fait presque jamais prendre en erreur, et démontre beaucoup de confiance en ses habilités. Une de ses faiblesses par contre est le manque de puissance de son tir, et ses adversaires anticipent qu’il préfère passer que de lancer au but. Il n’est pas non plus très fort physiquement.

Victor Mete aurait pu sortir en première ronde si ce n’eut été de son petit gabarit, car il possède un talent offensif indéniable. Il a aussi fortement amélioré son jeu défensif en 2015-16 avec les Knights de London. Il pourra bien paraitre dans la LNH s’il est jumelé avec un défenseur plus robuste, et capable de le protéger défensivement. Cette saison avec les Knights sera convaincante face à ses attentes, et DLB suivra de près son développement. Chose certaine, avec le 100e choix, le Canadien a pris un excellent risque, pour ce jeune qui pourrait très bien figurer dans leurs plans d’avenir!

**************************

Production offensive dans la LNH d’ici 3 ans: 4 buts 13 passes

Projection dans la LNH: défenseur Top4, spécialiste de l’avantage numérique

Joueur comparable: Ryan Ellis

***************************

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Repêchage LNH 2016: Victor Mete, défenseur offensif"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
Mikel
Invité
Mikel

Paul, je crois qu’hier, j’ai pris un très long chemin pour dire, en fin de compte, que les Panthers, selon le site » hockey future  », avaient sur 39 prospects, 3 seulement qui atteindront leur plein potentiel.et ce sont des défenseurs. Mike Matheson, Ian McCoshen et Jonathan Racine.

Mikel
Invité
Mikel

Cette année, jusqu’à décembre, j’essaie d’y aller au moins une fois par semaine et ensuite je quitte jusqu’en mars, juste à temps pour les séries.
Je vais aller voir les Panthers au moins 2 fois et d’ici ce temps-là. J’aurai communiqué avec tidan et Gaétan s’ils sont disponibles pour y aller.

mikel
Invité
mikel
Le premier match des Remparts de l’année ( gain de 3 à 0 contre les Sags ) n’était pas un grand match en raison d’un manque de cohésion tout à fait normal dans un début de saison. Par contre les meilleurs ont été plus dominants en raison du talent évident de ces jeunes. Coxhead a montré une belle vision du jeu et qu’il pouvait faire de très belles passes rapides. Sans être robuste, à 6 ‘ 2 » , il ne recule devant personne et se sert de son gabarit pour protéger la rondelle. Avec Crossman, un 17 ans, ils s’entendent… Continuez de lire »
spritzer
Invité
spritzer

C’est bon de savoir qu’on aura un espion aux parties des Remparts. Tu assistes à combien de parties par années?

spritzer
Invité
spritzer

De ce que tu dis de lui, c’est son faible lancer qui m’inquiète le plus. Un petit défenseur qui n’a pas un bon tir, penses-tu vraiment qu’il peut faire le LNH? Les exemples qui prouvent le contraire sont rares.

Ça semble difficile d’améliorer un lancer. Je suis curieux de voir si Beaulieu a amélioré le sien.

mikel
Invité
mikel

Spritzer, je suis d’accord avec toi, les avants deviennent de plus en plus gros et rapides. Il va devenir difficile pour un défenseur de petit format de sortir avec la rondelle en se fiant sur sa rapidité, les gros avants ont développé leur vitesse.

Et un défenseur de petit gabarit même rapide, il se fatigue vite d’avoir toujours le nez dans la baie vitrée.

wpDiscuz