Repêchage LNH 2017: Jake Oettinger, le prochain Carey Price

Jake Oettinger

Jake Oettinger

Jake Oettinger a eu du succès partout où il a passé. Il amasse les championnats depuis ses tout débuts. Son avenir s’annonce très prometteur.

Jake Oettinger

2016-17 Boston University (NCAA) #30

Né: le 18 décembre 1998 à Lakeville, Minnesota

Gabarit: 6’4″ 210 livres

Position: Gardien (gaucher)

Le gardien Jake Oettinger a commencé son apprentissage à Lakeville North High School au Minnesota, là où il a amené son club à la finale de l’état du Minnesota pour finalement perdre aux mains des puissants Hornets d’Edina. Il a par la suite évolué avec le système Américain de développement des moins de 17 ans, le NTDP U17, année où ils ont gagné leurs 29 matchs, Oettinger affichant une moyenne de buts alloués de 2.57 et d’efficacité de 0.916. Durant la saison suivante de 2015-16, il participa à 37 matchs avec le NTDP U18, montrant des moyennes de 2.38 et 0.908 et une fiche de 25-08-01.

Cette année il poursuit son développement avec la puissante équipe des Terriers de Boston de la NCAA, constituée des espoirs Doyle Somerby (NYI), Jordan Greenway (MIN) et les recrues Clayton Keller (ARI), Kieffer Bellows (NYI), Dante Fabbro (NSH), Charlie McAvoy (BOS) et Chad Krys (CHI) entre autres, équipe habilement dirigée par l’excellent entraineur David Quinn.

Depuis le début de la saison, il a réussit à voler le poste numéro un aux vétérans Connor LaCouvee et Max Prawdzik, un exploit pour une jeune recrue. Jusqu’à maintenant il a posté une moyenne de 1.42 et 0.947 dont 2 jeux blancs après avoir joué les cinq premiers matchs de la saison.

Oettinger a gagné plusieurs championnats depuis ses débuts, dont la médaille d’argent au WHC17 (2014-15), celle d’or au WJC18 (2014-15), et de bronze au WJC18 (2015-16).

Jake Oettinger

Jake Oettinger

Les gardiens de l’ére moderne doivent souvent être ceux qui sont les meilleurs patineurs de leurs équipes et Jake Oettinger le démontre par ses déplacements rapides et coordonnées qui semblent être exécutés avec un moindre effort. Il est extrêmement athlétique, avec de bons réflexes. Cependant, c’est surtout son sens de l’anticipation qui lui permet de se placer systématiquement devant les rondelles adverses. Sa technique est très développée, et l’aide à couvrir énormément d’espace, en demeurant très compact devant son filet.

Son côté mitaine est probablement le point fort d’Oettinger, et très difficile à battre. Ce qu’on remarque c’est son aisance à exécuter ses déplacements lors de ses glissades, et se remettre en position pour affronter les tireurs adverses. Il aurait quelquefois avantage à limiter ses déplacements qui peuvent lui nuire en le faisant déborder de ses poteaux. Il ne donne que peu de retours, et lors des matchs que DLB a analysé, ceux qu’il donnait étaient longs et mal dirigés, une technique qu’il devra améliorer.

Avec Jake Oettinger dans les buts adverses, le mot est qu’il est presque impossible à battre sur le premier lancer, car toujours bien positionné. Ce sont sur ses retours qu’on doit le jouer, un trait reconnu des bons gardiens. Oettinger a le physique de l’emploi, il est fort mentalement, des attributs essentiels pour un futur gardien de la LNH.

DLB le classe fin première ronde car il est encore tôt et difficile d’évaluer un jeune gardien à ce stade de son développement. Mais Oettinger donne certes confiance en ce qui a trait à son avenir!

Pour ceux qui voudraient visionner les matchs de BU, cliquez ce lien.

*********************************

Projection dans la LNH: gardien élite

Joueur comparable: Carey Price

Arrivée estimée dans la LNH: 2020-21

Classement DLB: 29e rang

**********************************

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Repêchage LNH 2017: Jake Oettinger, le prochain Carey Price"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
spritzer
Invité
spritzer

Repêcher un gardien en première ronde, s’il est vraiment bon, je n’ai rien contre. On est bien placé avec le CH pour savoir l’importance d’un bon gardien. Price a 29 ans, Roy et Brodeur ont été très efficace jusqu’à 35 ans et plus, il serait peut-être un peu tôt pour choisir un goaler en première ronde mais si c’est un futur Price, pourquoi pas?

Comment se débrouillent Keller, Bellows et Fabbro dans la NCAA?

wpDiscuz