Repêchage LNH 2017: Nico Hischier, prochain Suisse à faire sa marque

Nico Hischier

Nico Hischier

Nico Hischier nous a habitué à sauter les étapes et évoluer contre des joueurs plus matures la principale raison étant une vision du jeu fort développée.

Nico Hischier (classé par DLB 6e)

2016-17 Halifax Mooseheads (LHJMQ) #13

Né: le 4 janvier 1999 à Nathers en Suisse

Gabarit: 6’1″ 176 livres

Position: centre (gaucher)

Nico Hischier a fait ses débuts avec l’équipe junior de Visp, et dès ses 15 ans, il évoluait pour équipe U18 Suisse comme seul joueur de son âge. En 2015-16, il commença la saison avec l’équipe de Bern, élite junior A20, avec une production de 28 points, dont 11 buts en 18 matchs. Ce fut assez convaincant pour le faire monter dans la 2e plus haute ligue avec la Visp, où il fit un but et une passe en 7 matchs. En fin de saison, il fut emprunté à l’équipe de Bern U20 pendant 15 matchs, un exploit rarissime pour un jeune de 16 ans. La même année, il pris part à plusieurs compétitions internationales, dont le WJC20, et plusieurs se rappellent la chimie qu’il eu avec l’excellent joueur et compatriote Timo Meier (SJ).

Cette saison, il fut repêché 6e par le Moosehead de Halifax (LHJMQ), avec un début de saison plus que satisfaisant (17-9-12-21). Il a aussi contribué au Ivan Hlinka (U18). Le jeune Hischier provient d’une famille de sportifs, sa mère ayant été nageuse, son père joueur de soccer professionnel, et son frère cadet Luca qui évolue avec le SC Bern.

Nico Hischier

Nico Hischier

La qualité première qu’on remarque de Hischier est son excellente vision du jeu combinée d’un très bon hockey IQ. Joueur solide et efficace, il est aussi très discipliné et écope de peu de pénalités. Il possède un coup de patin fluide. Sans être un marchand de vitesse, sa facilité à pivoter et changer de direction l’aide à bien se positionner. Son lancer frappé n’est pas très puissant, Nico est mieux servi par la précision de son lancer semi-frappé et des poignets. Il a d’excellentes mains, et une facilité à alimenter ses coéquipiers même lorsqu’il est en pleine accélération.

Responsable défensivement, son entraineur l’utilise à toutes les situations de match. Durant l’avantage numérique, il est souvent positionné à la pointe droite, afin d’exploiter sa grande créativité offensive. Pas le joueur le plus physique, il perd de son efficacité le long des bandes, et aurait avantage à utiliser le centre de la glace pour effectuer ses sorties de zones. Il aurait aussi intérêt à démontrer plus de dynamisme s’il veut hausser son jeu d’un cran.

Sans être un joueur élite, Nico Hischier a le talent pour percer la LNH. Il ne sera pas un joueur qui excellera dans une facette du jeu, mais il fera toutes les petites choses appréciées d’un entraineur en plus de contribuer à l’attaque. Avec une forte éthique de travail, il arrivera inévitablement à son but. Il devra toutefois patienter une couple d’années afin de prendre de la maturité physique, une de ses carences les plus visibles.

DLB le classe au 4e rang avec la progression qu’il a connu!

 

 » Excellent patineur, créatif avec la rondelle, toujours bien positionné, mains fluides, repère bien ses coéquipiers à découvert, bonne charpente, mais à développer, c’est pourquoi il serait surprenant qu’il joue dans la LNH l’an prochain. Seule préoccupation : le niveau d’effort n’est pas constant à toutes les présences sur la glace. Pas une grande vedette, mais un futur solide top 6.  »   

– Simon Boisvert, ancien recruteur de la LHJMQ

*******************************

Potentiel offensif dans la LNH: 25 buts 25 passes

Projection dans la LNH: centre de 2e trio

Joueur comparable: Victor Rask

Classement DLB: 4e rang

*******************************

 

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Repêchage LNH 2017: Nico Hischier, prochain Suisse à faire sa marque"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
spritzer
Invité
spritzer

Salut Paul. As-tu vu le match de quart de finale entre les États-Unis et la Suisse? Moi non plus… Mais il semble que Hishier a été fumant, le meilleur joueur que les américains ont vu durant le tournoi selon l’entraineur de l’équipe U.S.

Il faudra le surveiller de près celui-là jusqu’au repêchage.

spritzer
Invité
spritzer

En effet, c’est bien d’avoir le point de vue de Simon.

Tu as sans doute lu l’article dans le journal sur ce Hishier; si je me rappelle bien on dit de lui qu’il est le meilleur espoir de la LHJMQ, devant Maxime Comtois, et un recruteur le place même devant Nolan Patrick. Qu’en penses-tu?

À lire ton analyse et celle de Simon, vous ne semblez pas partager l’excitation de l’article du journal.

Mikel
Invité
Mikel

Paul que penses-tu de Owen Tippett? Il est sur le club de l’OHL mais ne joue pas contre les Russes?

Vient pas me dire que tu as fais une chronique sur lui?…:O)

mikel
Invité
mikel
Je vois Paul que tu fais confiance à l’évaluation de Simon Boisvert et là, je ne parle pas de snake70. La Suisse, un beau pays à visiter, semble avoir un bon système pour le hockey mais ne produit pas beaucoup de joueur pour la LNH comparé à la Suède ou la Finlande. La Suisse est un petit pays moins peuplé que les deux autres ci-haut mentionnés et c’est surement une de ces raisons pourquoi il y a moins de suisse dans la LNH. Les ligues européennes et la KHL doivent aussi être attrayantes pour les joueurs Suisses qui veulent rester… Continuez de lire »
wpDiscuz