Sam Bennett, l’avenir de Calgary passe par lui et le futur capitaine Monahan

Sam Bennett

Sam Bennett

L’auteur de 4 buts contre les Panthers de la Floride, commence à prendre sa place à Calgary. On entendra beaucoup parler de ce jeune dans le futur.

Sam Bennett, choisi au repêchage de 2014, au 4e rang par les Flames de Calgary, a dû patienter presque une année complète avant d’avoir sa chance avec Calgary, après avoir subit une opération importante à l’épaule la saison dernière. Il a tout de même par la suite finit 2015 à Kingston avec 24 points en 11 matchs, dont 11 buts. Ceux qui avaient alors des doutes sur son état de santé ont vite fait de se raviser. Cette saison, ayant débuté l’année avec le grand club, il a produit au rythme de 0.5 point par match, et semble prendre confiance à chaque match. L’entraineur Bob Hartley aime jongler avec ses trios mais il l’utilise principalement avec Jiri Hudler et Michael Backlund, préférant garder l’excellent Sean Monahan avec Johnny « Hockey » Gaudreau. Son utilisation n’est qu’en moyenne de 15:05 par match, et 01:48 sur l’avantage numérique. On peut dire que Bennett deviendra rapidement un spécialiste sur l’avantage d’un homme, lui qui distribue extrêmement bien la rondelle à ses coéquipiers.

Sam Bennett #93

Sam Bennett #93

Ce jeune attaquant de 19 ans (juin 1996), de 6’1″ et 186 lbs, est reconnu pour son implication physique, mais on avait des craintes après son opération. Ces derniers temps, il a démontré pouvoir revenir au jeu qui le caractérisait dans le junior en distribuant maintes mises en échec et arborant un style plus robuste. Il est le style de joueur qui donne tout à chaque présence, et ce dans toutes les zones. Son énorme talent est incontesté, et sa vision du jeu supérieure à la majorité. Il est aussi clair qu’il aura un gros mot à dire sur le leadership futur des Flames. Lui et Monahan deviendront rapidement l’âme de cette équipe. Ceux qui sont avides de statistiques avancées, resteront sur leur faim car il n’affiche qu’un CF% marginal de 48.41 (possession de rondelle), quoique le Corsi de toute l’équipe est relativement faible, un signe que l’équipe n’allait pas très bien depuis le début de cette saison. Son P/60 de 1.71 le situe en haut du peloton, avec Frolik, Gaudreau, Monahan et Hudler en avant de lui. Pas de mauvaises statistiques pour sa première saison complète.

Sam Bennett deviendra le moteur de cette équipe. Lui et Monahan auront leur mot à dire sur les succès de Calgary, pour les 15 prochaines années, sans oublier la jeune merveille Johnny Gaudreau. Certes, une belle équipe en devenir !

***********

Potentiel offensif d’ici 3 ans : 27 buts, et 65 points

Joueur comparable : Claude Giroux

 

***********

 

 

À propos de Paul Bernier

Un passionné de hockey depuis les temps. Mon blogue ne s'avère en aucuns cas une science exacte, mais un reflet de mes pensées et surtout, mon intérêt pour les espoirs de la LNH.

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Sam Bennett, l’avenir de Calgary passe par lui et le futur capitaine Monahan"

avatar
Sort by:   nouveau | plus ancien | Voté le meilleur
Mikel
Invité
Mikel
Paul, ce soir les Flames ont perdu 5 à 2 contre les Canes et je trouve qu’Hartley n’a pas aidé son club, en faisant jouer ses vétérans qui en arrachent, plutôt que ses jeunes loups! Le fragile Frolik a joué 19:56 et Backlund 22:05, au détriment des Gaudreau , Monahan et Bennett, qui ont joué 15:00 en moyenne! Si tes jeunes joueurs sont plus combatifs et talentueux que tes vétérans, Hartley devrait toujours les faire jouer beaucoup plus. De cette façon, logiquement, il augmente ses chances de gagner! Je l’aime bien Hartley mais soyons honnêtes, il est aussi de la… Continuez de lire »
Mikel
Invité
Mikel
Paul, grave erreur de ma part d’avoir oublié Hamilton que je voyais le remplaçant de Chara à Boston. C’est probablement une année de transition pour lui. Il a trop de talent pour ne pas réussir. Le DG Treliving, dont je ne connais rien de sa carrière, semble faire un bon travail côté repêchage et développement des prospects. Crois-tu qu’il a les mains libres en sachant que le président est Burke!? Spritzer, en ce qui concerne Gaudreau, Paul a déjà dit, il n’y a pas longtemps que jouer gros, ne va pas avec la grandeur mais le caractère ( si je… Continuez de lire »
spritzer
Invité
spritzer

Le genre de joueur qui peut valoir un coup de circuit à une organisation tellement les équipes sont obsédées par la grosseur des joueurs. Gaudreau 4e ronde, Gallagher 5e ronde. Paul a raison cependant de dire qu’ils doivent être entourés, mais une fois qu’ils le sont ils font plus que leur part.

Je les aime bien ces petits joueurs vaillants qui produisent dans une ligue de géants.

spritzer
Invité
spritzer

« Sam Bennett, l’avenir de Calgary passe par lui et le futur capitaine Monahan »

As-tu un doute sur la contribution future de Johnny Gaudreau? Il n’est pas grand, il n’est pas gros, mais l’an passé il n’a pas déçu et cette année il est 6ième compteur de la ligue, plus productif que Backstrom, Ovechkin, Hall, Malkin etc.

À cause de sa taille, penses-tu qu’il va rester la dynamo offensive de l’équipe? Martin St-Louis est resté au top et Gaudreau à l’air de posséder le même genre de caractère.

Mikel
Invité
Mikel
Paul, excellente ta formule de donner le potentiel du joueur et le comparer à un joueur établi. Ceci donne une bonne idée de la longévité, du talent et du caractère du joueur s’il évite les blessures sérieuses et les embuches de la vie. J’avais aussi remarqué son côté robustesse tout en étant un jeune joueur talentueux. Les Flames sont bien nanti en jeunes joueurs offensifs de caractère avec Bennett, Monahan et Gaudreau mais le club souffre d’être mal épaulé du côté relance de l’offensive par les défenseurs. Seul, Giordano, 32 ans, peut contribuer à l’effort offensif pour le moment. Paul,… Continuez de lire »
wpDiscuz